+39 342.8111100 - +39 0781.809058
mail@camping-tonnara.it

Sant'Antioco en Sulcis

Une des principales destinations pour les vacances en Sardaigne, l'île de Sant'Antioco, c'est la quatrième île italienne pour étendue géographique. L'île de S. Antioco est situé dans le sud-ouest de la Sardaigne connue pour être une île non île: un isthme artificiel et l'ancien pont romain la reliant à la région géographique de Sulcis. Par sa position L'île jouit d'un climat doux, avec des étés ventiles, printemps et automne agréable. C'est pour cette raison l’île a été, pendant des millénaires, berceau de civilisations: le période nuragique, les Shardanes, les peuples de la mer, Phéniciens, Carthaginois, Romains, Barbares, Byzantins, Arabes et Saracens, Génois et Pisans, Espagnols, Piémontaises… Les témoignages de ces cultures sont encore visibles aujourd'hui dans le territoire et se trouvent dans la langue et les traditions. Tout cela fait de l’île de Sant’Antioco un concentré unique et fascinant d’histoire, témoignages, coutumes et traditions, vins et gastronomie, artisanat et culture.



Sant’Antioco, Hostoire et archéologie
Sant’Antioco offre au voyageur plus exigeant un souffle du passé de grande qualité: la Basilique, avec les seules catacombes de Sardaigne et son remarquable Museé, le museé archéologique Ferruccio Barreca, le tophet phénicien, la nécropole, le museé ethnographique, le fort savoyard Su Pisu, le village hypogée, les rests d’ère nuragique, Sa Presonnedda, le museé du byssus.
Pour encadrer magnifiquement l’île il y a des dizaines de nuraghi et sites archéologiques importantes: le bassin nuragique de Grutti ‘e Acqua et de Corongiu Murvonis, les Domus de Janas, les maisons des fées ou sorciéres, comme on les appellait, en fait sépoltures préhistoriques, les Tombes des Géants, pour ne citer que quelques ponts d’intérêt. Et encore la Tour Canai, siège de Italia Nostra, dans l’un des sites les plus panoramiques del’île, d’où vous pouvez prendre des photografies très belles.

 

 
Le Sulcis Iglesiente
Au nord de Sant’Antioco, à quelques miles nautiques, il se trouve l’île de San Pietro, avec sa belle ville de Carloforte: au XVIIIe siècle, il a ètè peuplée par un groupe de pêcheurs ligures expulsés de Tunisie où ils étaient installés. Même aujourd’hui à San Pietro il se parle l’ancien Génois, perlée aussi en Calasetta, la deuxième ville de l’île de Sant’Antico. Dans l’île il y a une oasis pour la protection du faucon de la reine. Au est de San Pietro, il y a l’isola Piana. Pour compléter le panorama il y a les îles de la Vacca (la vache) , le Vitello (le veau) et le Toro (le taureau), toutes au sud de Sant’Antioco, toutes inhabitées, qui offrent une mer cristalline, des vols et des cris d'oiseaux, des poissons pélagiques en passant, des rochers façonnés par la mer et le mistral
Les sites archéologiques du Sulcis Iglesiente sont nombreux.
Parmis les villes, Carbonia, avec son passé minier, son important site préhistorique du Monte Sirai, Iglesias, avec ses nombreuses églises et les villes historiques avec l’ninimitable empreinte hispanique…, le trajet des mines  (en Sardaigne il se trouve le premier parc géo-minière au monde reconnue par l’Unesco) mène à Serbariu (Carbonia), Monteponi, Rosas, Porto Flavia, pour ne citer que quelques parmis les plus importantes. Les grottes de Santa Barbara,  Is Zuddas, Su Mannau en Fluminimaggiore et San Giovanni en Domusnovas qui conduisent à la découverte de merveilles souterraines.